Marlon DANIEL

Le directeur artistique et musical Marlon DANIEL dirige une pléiade de musiciens virtuoses internationaux représentant dix-sept pays au Festival international de musique SAINT-GEORGES 2019

Décrit comme «un talent énorme et naturel» par le Chicago Sun-Times et comme «fabuleux et exceptionnel» par Pravda – Moscou, Marlon Daniel est l’un des chefs d’orchestre les plus dynamiques de sa génération et un exemple pour la diversité dans la musique classique. Il a joué dans des lieux prestigieux en Europe et aux États-Unis, du Carnegie Hall à New York au Rudolfinum de Prague, en passant par plusieurs festivals de musique internationaux.

Sur les traces du légendaire maestro américain Dean Dixon, le maestro Marlon Daniel est un protégé du professeur finlandais de direction, Jorma Panula, qui a produit des talents tels que Mikko Franck, Hannu Lintu, Susanna Mälkki et Esa-Pekka Salonen, pour n’en nommer que quelques-uns.

Lauréat de l’Orchestre de Bucarest 2018 Orchestra International Conducting Competition, il a également remporté le prix «Voice of the Artist» des Nations Unies en reconnaissance de son œuvre caritative sensibilisant à la crise au Darfour; une clé honorifique de la ville de Chicago pour ses réalisations musicales exceptionnelles; une bourse Rose Hanus; la Bourse commémorative Mabel Henderson pour expérience à l’étranger; le prix de direction John et Mary Virginia Foncannon; et la bourse James et Lola Faust, qui lui a permis de recevoir les conseils de Sir Simon Rattle à la Philharmonie de Berlin et, plus tard, d’Iván Fischer à la Beethovenfest de Bonn.

Champion de la musique contemporaine, il a dirigé de nombreuses avant-premières mondiales d’œuvres de compositeurs vivants, en particulier d’ascendance africaine. Son enregistrement «Phoenix Forever» (musique de Hampson Sisler) sur le label MSR Classics a reçu des critiques élogieuses et était en lice pour un GRAMMY 2011.
Récemment, il a débuté avec succès avec l’Orchestre du Lycée de La Havane, l’Orchestre Symphonique Pazardzhik, l’Orchestre Symphonique National du Tatarstan et l’Orquesta Sinfónica Nacional de Cuba, où il a été le premier et le seul chef d’orchestre afro-américain invité depuis la levée de l’embargo américain par le Président Obama en 2015.
——————————————————————-

Léïla BRÉDENT

Reconnue comme une étoile montante en France, la jeune soprano guadeloupéenne Léïla BRÉDENT a ravi le public et les critiques avec la clarté et la souplesse de sa voix. En 2015, elle a eu l’occasion de présenter La Marseillaise en commémoration de l’abolition de l’esclavage en France pour le Premier ministre français Manuel Valls et des membres du gouvernement, ce qui la conduit à être invitée par l’ambassadrice des États-Unis pour participer au concert de la «commémoration de la fête de l’Indépendance des Etats-Unis» à l’Ambassade Américaine de Paris. En 2016, elle fut l’invitée de Barbara Hendricks pour partager son concert au Palais des sports et de la culture du Gosier. En 2017, elle est conviée à chanter un concert Mozart avec grand Orchestre au Théâtre Européen de Pazarcik en Bulgarie. Depuis 2012, Léïla Brédent fût l’invitée permanente chaque année des soirées lyriques «Nuits étoilées» à Aussurucq au Pays Basque. Dernièrement elle s’est produite à New-York. Le jeune et talentueux pianiste accompagnateur, spécialiste de la mélodie française, Simon Carrey a choisi Léïla Brédent pour former un duo. Ils connaissent chaque fois un grand succès auprès du public. Née à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, elle a obtenu une Licence en Musicologie à l’Université de Poitiers puis a étudié le chant avec Molière Athalys et a bénéficié des conseils de la Grande Grace Bumbry et de Barbara Hendricks, entre autres.
——————————————————————

J’Nai BRIDGES

La sensation de l’opéra international, la mezzo-soprano J’Nai BRIDGES, revient au Festival International de Musique SAINT-GEORGES en 2019.
Elle a joué avec l’Opéra de San Francisco sous le titre de Josefa Segovia de la première mondiale de John Adams de Peter Adams de la Golden West, Preziosilla à La Forza del Destino avec l’Opéra de Zurich et en 2020 le rôle principal de Carmen dans la nouvelle production de Carlen au Metropolitan Opera.

En 2015, elle a représenté les États-Unis à la prestigieuse compétition du meilleur chanteur du monde de la BBC à Cardiff. Elle a également reçu une bourse Richard Tucker 2016, le premier prix du concours international Francisco Vinjas 2016, le premier prix du concours Gerda Lissner 2015, le prix de la fondation Sullivan 2013 et le prix Marian Anderson 2012, récipiendaire de la Bourse. Sara Tucker 2011, récipiendaire du prix Richard F. Gold Award 2009 et lauréate du prix Leontyne Price Foundation 2008.

Bravo! Parmi les faits saillants récents, citons les représentations avec le New York Philharmonic ! Le festival de Vail dirigé par Bramwell Tovey, les célébrations du centenaire de Bernstein avec l’Orchestre symphonique de la BBC et le nouvel enregistrement de la neuvième symphonie de Beethoven sur Deutsche Grammophon sous la direction de Gustavo Dudamel dans la neuvième symphonie de Beethoven.
——————————————————————-

Darnell ISHMEL


Darnell ISHMEL est un artiste doté d’une voix immense et riche en timbres. Darnell Ishmel, le meilleur baryton d’Amérique. Le New York Times l’a décrit comme ayant «une présence théâtrale remarquable» et un «baryton riche» avec «une diction précise». Il est un champion des opéras italiens Verismo de Verdi, Leoncavallo, Mascagni, Giordano et Puccini et son vaste répertoire comprend une pléthore d’oratorios, de chansons d’art, de lieder, d’oeuvres solo pour voix et orchestre et plus de deux douzaines de rôles d’opéra.
Il a fait ses débuts professionnels avec l’opéra de Cincinnati en 2007 et est depuis devenu l’un des plus Chanteurs très demandés sur la scène de musique classique d’aujourd’hui.
Récemment, il a eu l’honneur de jouer dans la tournée de production nationale du Porgy and Bess de Gershwin à l’occasion du 75e anniversaire et de jouer le rôle principal dans la première mondiale de la reprise de James Dapogny l’opéra blues de James P. Johnson, perdu de longue date, De Organizer. Il est également membre des Harlem Jubilee Singers et de l’American Spirituals Ensemble de renommée internationale.
——————————————————————-

Soloman HOWARD

Basse La voix de Soloman Howard est décrite comme «sonore» par The New York Times, «surhumain» par The Denver Post et «un triomphe» par le gardien.

Il se produit régulièrement sur les scènes les plus prestigieuses du monde, notamment au Metropolitan Opera, au Washington National Opera, au San Francisco Opera, au Teatro Municipal de Santiago, à l’Opéra National de Bordeaux, au Santa Fe Opera, au Palais de la Musique Catalane de Barcelone, à Elbphilharmonie et au Carnegie Hall.
Il a également eu l’occasion de se produire avec des artistes et ensembles de renom tels que Renée Fleming, John Nelson, Christoph Eschenbach, Gustavo Dudamel, le Los Angeles Philharmonic et l’Orchestre symphonique Simón Bolívar et The English Concert.
Récemment, il a été annoncé par la presse pour les rôles de Frederick Douglass et Martin Luther King, Jr. dans la première mondiale de l’édition révisée d’Appomattox du compositeur Philip Glass.
——————————————————————-

Charlotta HULDT

La soprano Charlotta HULDT a commencé sa carrière au Théâtre national en Suède en tant que chanteuse, actrice et danseuse à l’âge de quinze ans.
Elle a suivi ses études de chant à l’Académie royale danoise de musique à Londres, puis à la National Operaschool de Stockholm.
Pendant plus de dix ans, elle a travaillé en tant que réalisatrice, chorégraphe, scénographe et productrice d’opéra à travers la Suède et à l’étranger et a occupé le poste d’assistante de direction du Royal Operahouse Stockholm. Elle est la fondatrice de la StrömstadOpera, de la CommunityOpera et la directrice créative de la BollywoodOpera à Botkyrka, qui a réuni 150 artistes professionnels et a été nominée pour le prestigieux « Golden Prague Film Festival » en 2017.
Ms. HULDT est lauréat de plusieurs concours et prix prestigieux, dont la société suédoise wagnérienne du Concours, le Jenny Lind Competition et le Claes Fellbom Operaprize pour le talent innovant de metteur en scène.
——————————————————————-

Coretta JEAN-ALEXIS MOUEZA

Étoile montante de la scène lyrique française, la soprano Coretta JEAN-ALEXIS MOUEZA a chanté en Europe et aux États-Unis. Elle a étudié la musique au Conservatoire Régional de Rueil-Malmaison où elle a obtenu ses diplômes de piano et violon, ainsi qu’à l’Université Paris IV Sorbonne et a obtenu le CAPES d’éducation musicale. En 2011, elle a également remporté le premier Prix international de chant lyrique au Conservatoire de Paris après avoir étudié pendant dix ans avec Fatima Santiago-Benjamin.
En 2017, elle a remporté le prix « Talents des Outre-mer » (CASODOM et Ministère des Outremer). Elle a également participé aux masterclasses de Christiane Eda-Pierre, Elena Golgevit et Rachel Lojendio en Europe et aux États-Unis de Mickael Fennelly et Wei-En Hsu au Centre national de l’opéra – OPERA America.
Mme JEAN-ALEXIS MOUEZA se produit fréquemment dans des festivals ou des récitals en Guadeloupe, en Martinique et en France. Elle est membre de Carib’Opera où, en 2018, elle a interprété la deuxième dame de la flûte enchantée de Mozart.
——————————————————————-

Chauncey PACKER

Le ténor Chauncey PACKER est l’un des Américains les plus excitants de la scène classique et de Broadway. Il est réputé pour ses rôles de Rodolfo (La Bohème), Alfredo (La Traviata), Pong (Turandot), Werther (Werther), Pinkerton (Madama Butterfly), Sam (Susannah), Ruggero (La Rondine), Dr. Blind. (Die Fledermaus) et Tamino (La Flûte enchantée).
Son interprétation poignante de Sportin ‘Life dans Gershwin’s Progy and Bess l’a mené à des succès internationaux et à des représentations dans le monde entier. Avec Tulsa Opera, Atlanta Opera, Opera Birmingham, San Francisco Opera, New York Harlem Theatre et Opera Comique (Paris, France) et plus récemment au prestigieux Teatro alla Scala.
Les engagements à venir comprennent des concerts au Lincoln Center, au Edmonton Opera (Canada), à l’Orquesta Sinfonica de Mineria (Mexique) et au Théâtre des Champs-Élysées (France).
——————————————————————

Janinah BURNETT

Lauréat du prix Sullivan 2008, la qualité vocale intemporelle de Janinah BURNETT et ses représentations poignantes dans des rôles tels que Pamina dans Die Zauberflöte sont «touchants au cœur», dit The Sunday Times (Londres). La Gazette de Montréal accepte de s’exclamer, elle a «apporté à Violetta une qualité de narration ainsi que des pièces pyrotechniques de soprano». Comme Mimí dans l’adaptation de Baz Luhrman de La Bohème de Puccini.
L’une des rares chanteuses à jouer un rôle de premier plan dans les deux productions de Broadway et à chanter sur la scène du Metropolitan Opera, elle est vénérée comme une soprano chatoyante au sens poétique du trait et dramatique.
Son premier engagement lyrique professionnel en 2002 a été de rejoindre Mimí avec La Bohème de Baz Luhrmann dans la production de Broadway, avec un record de 82 représentations à guichet fermé. Au cours de la production, elle s’est rendue à San Francisco, à New York et à Los Angeles avec le casting. Après la fin des productions en 2004, Mme Burnett a rejoint la première mondiale des Three Mo’ Divas de Marion J. Caffey. Elle a également fait ses débuts avec le rôle de Harriet Tubman dans la première production mondiale de Harriet Tubman: Quand j’ai franchi cette frontière avec la liberté avec des projets d’opéra américain.
Elle a rejoint la liste du Metropolitan Opera en 2008 pour les productions de Carmen et La Bohème. Depuis, elle s’est produite dans Parsifal, Le Nozze di Figaro, l’île enchantée et Iphigénie en Tauride avec Placido Domingo. En 2013, elle a été choisie pour jouer Bianca à La Rondine et en 2015 pour Manon.
Les performances récentes de Mme BURNETT incluent les rôles de Leila dans John Adams, j’observais le plafond et tout à coup j’ai vu le ciel au Théâtre du Châtelet, Marguerite à Toledo, la production de Faust de l’Opéra, Leïla dans Les Pêcheurs de Perles avec Opera Carolina; une suite de concerts Porgy and Bess avec le Teatro Nacional de Sao Carlos à Lisbonne, Portugal; Soliste avec le Plainfield Symphony, soliste avec Cantus Firmus Musica à Sofia, Bulgarie et The Spiritual Ensemble.
——————————————————————–

Fabien THOUAND

>

Le hautboïste français Fabien THOUAND est actuellement le principal hautboïste du célèbre opéra Teatro alla Scala de Milan. Il a joué sous la baguette de chefs renommés tels que Ricardo Muti, Loreen Maazel, Zubin Metha, Youri Termikanov, Kurt Mazur, Charles Dutoit, Claudio Abbado, Valery Gergiev et Daniel Barenboim.
En tant que soliste, il a joué avec des orchestres comme l’Orchestre Symphonique de Londres, le Bayerische Staatsoper, l’Opéra de Lyon, le Bamberger Symphoniker le Camerata Salzburg ainsi que l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et l’Orchestre de chambre de l’Europe.
Fabien THOUAND est aussi un Deutsche exclusif Artiste Grammophon..
——————————————————————-

Sami JUNNONEN

Sami JUNNONEN, musicien prééminent de Finlande et l’un des plus grands flûtistes de sa génération, il s’est produit sur les cinq continents. Artiste véritablement unique, il a été décrit comme possédant une remarquable maîtrise de son instrument dans tous les domaines de l’expression, de la dynamique, de la hauteur et du rythme. Il est l’ancien flûtiste principal des Hong Kong Sinfonietta, du Auckland Philharmonia Orchestra et du Royal Northern Sinfonia.
Ses nouveaux enregistrements des quatuors de flûte de Mozart sur Resonus Classics ont été salués par la critique et, en février 2019, par le « Public Choice » de la Société finlandaise de radiodiffusion 2018, Prix de l’album classique de l’année.
Mr. JUNNONEN joue sur des flûtes en or de 24 et 14 carats, fabriquées à la main par son parrain, le Muramatsu Flute MFG. Co.,Ltd.
——————————————————————-

Eric SILBERGER

Lauréat du Concours international Tchaïkovski, le violoniste virtuose Eric SILBERGER s’est produit dans les plus prestigieuses salles du monde, dont le Philharmonie de Saint-Pétersbourg, le Mariinsky Orchestra, le Konzerthausorchester Berlin, l’Orchestre de chambre du Mariinsky Theatre, le London Philharmonia, la Symphonie nationale danoise, Orquesta Sinfónica de Mexique, avec l’Orchestre de chambre de Munich et avec des chefs comprenant notamment Lorin Maazel, Valery Gergiev, Dimitri Kitajenko, Vladimir Ashkenazy, Donald Runnicles et Robin Ticciati.
Ses critiques ont récemment qualifié ses performances de «pétillements… d’étonnants» (The Guardian) et de «jeux virtuoses éblouissants» (The Washington Post).
Mr. SILBERGER joue sur un rare violon Guadagnini de 1757, prêté par la collection Sau-Wing Lam de la Si-Yo Music Society
——————————————————————-

ENSEMBLE DU MONDE (Ensemble-en-Residence)

Ensemble du Monde est l’un des orchestres de musique de chambre les plus dynamiques et les plus novateurs de la scène musicale classique aujourd’hui. Fondé à New York en 2000 et renommé pour refléter la diversité de ses membres, originaires de plus de quinze pays, cultures et origines.
Dirigé par son fondateur et directeur musical, le chef d’orchestre Marlon Daniel, l’ensemble interprète de la musique allant de l’époque baroque à l’avant-garde, en plus du répertoire classique. Il joue souvent des chefs-d’œuvre et des premières mondiales négligés. Le groupe exécute des programmes basés sur le concept de présentation d’une grande musique variée non limitée par des frontières culturelles, musicales ou stylistiques.

Ensemble du Monde se produit en concert à New York et à l’étranger. L’orchestre est l’ensemble en résidence du programme Diversity in Classical Music du Columbia University Teacher’s College et du Bahamas National Orchestra Workshop.
——————————————————————-

THE HARLEM CHAMBER PLAYERS

L’un des principaux ensembles de musique de chambre à New York Le Harlem Chamber Players est un collectif de musiciens professionnels aux origines ethniques diverses, voué à la diffusion de musique de chambre de haut calibre dans la communauté de Harlem et au-delà. Ils sont connus pour leurs performances virtuoses et leur programmation innovante primée.
Depuis plus d’une décennie, ils créent des opportunités pour les musiciens noirs et latinos, qui sont sous-représentés dans l’arène de la musique classique.
Le concept a été créé pour la première fois par la clarinettiste Liz Player et le dernier violiste, Charles Dalton. L’idée a également été soutenue par Janet Wolfe et Earl Kooperkamp. Ensemble, ils ont créé une série de concerts sensationnels de musique de chambre qui se sont étendus bien au-delà des frontières de Harlem à New York.
Après le décès de Charles Dalton en 2010, Mme Player a poursuivi sa collaboration avec Carl Jackson pour former ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de The Harlem Chamber Players. Cette année marque la saison marque la 12e saison des ensembles.
——————————————————————-

Romuald GRIMBERT-BARRÉ

Lauréat du Concours international de violon de Chine 2014, Romuald GRIMBERT-BARRÉ est un jeune violoniste français d’origine guadeloupéenne aux dons prodigieux. Né dans une famille de musiciens, il donne régulièrement des concerts depuis l’âge de dix ans. Il a joué en Chine (avec la symphonie Qindao), à Moscou (avec l’orchestre d’État) au Great Tchaikovsky Hall, au Yamaha Hall à Tokyo, au HEM Orchestra (Suisse), en France à Radio-France, au Festival Pablo-Casals, à la Roque d Anthéron et Chaise-Dieu.
En 2013, il est finaliste au concours international de violon Oistrakh de Moscou. En 2012, il reçoit le prestigieux parrainage de la Fondation Banque Populaire. En 2011, il est également l’un des quatre jeunes musiciens intitulé « Revelation Classique » du ADAMI, qui lui a permis de se produire dans des lieux prestigieux en France et à l’étranger.
Récemment, il a reçu le prix « Talents de l’Outre-mer » décerné par le ministre français de l’outre-mer à Paris.
——————————————————————-

Roberto de la MAZA MORALES

Le violoncelliste, Roberto MAZA s’est produit à Cuba, son pays d’origine, ainsi qu’en Europe, en Amérique centrale, en Amérique du Nord et du Sud. Il est le lauréat du grand prix et du premier prix d’interprétation de la musique cubaine au concours national Amadeo Roldán de Cuba.
En tant que soliste, il a joué plusieurs fois avec l’Orquesta Sinfónica Nacional de La Cuba et a joué comme musicien d’orchestre en tant que violoncelliste principal du Havana Lyceum Orchestra et du Youth Orchestra des Amériques en Allemagne.
Il a s’est produite avec les artistes cubains les plus renommés, dont Liuba María Hevia, Silvio Rodríguez, Omara Portuondo, César López, Alfredo Muñoz, Alain Pérez et Beatriz Márquez. Il a également travaillé avec plusieurs chefs renommés, dont récemment Thomas Hengelbrock, José Antonio Méndez Padrón, Enrique Pérez Mesa et Carlos Miguel Prieto.
En plus d’être membre du quatuor Cariben Nostrum, M. MAZA est professeur de violoncelle à l’Universidad de las Artes (ancien Instituto Superior de Arte – ISA).
——————————————————————-

Ryan MURPHY

Le violoncelliste Ryan MURPHY a fait ses débuts en solo avec le Symphony de Detroit, suivi d’une autre apparition avec le Cleveland Orchestra à l’âge de dix-huit ans, lauréat du concours Sphinx de 2003. Ses apparitions à la radio comprenaient l’émission de radio From The Top au Kennedy Center où il a remporté le prix du choix du public et deux apparitions à l’émission Young Heroes in Music de Classic 99 à Saint-Louis.
Passionné d’orchestre, il a rejoint le San Antonio Symphony au cours de la saison 2012-2013 et est devenu membre titulaire de la section violoncelle l’année suivante. Lors de la saison précédente, il avait participé au programme OTPAAM de la symphonie de Pittsburgh, un programme de formation d’orchestre destiné aux musiciens afro-américains et latinos.
Il a obtenu sa maîtrise en interprétation du violoncelle à la Juilliard School en 2006 et a participé à des festivals internationaux comme Tanglewood, Kent Blossom et le festival Round Top.
Ancien membre de l’Orchestre philharmonique national du Canton Symphony, il a été assistant principal violoncelliste au World Youth Orchestra for Peace et a présenté des concerts à Hiroshima et à Nagasaki à l’occasion du 70 e anniversaire des bombardements atomiques de ces deux villes.
M. MURPHY joue sur un violoncelle de Peter Staszel de 1998 qui lui a été prêté en permanence par l’atelier de William Harris Lee & Chicago; Co.
——————————————————————-

Marlène PRODIGO

La violoniste italienne Marlène PRODIGO a joué en tant que soliste, chambriste et musicienne d’orchestre à l’international. Elle est actuellement chef de concert adjointe de l’orchestre de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia.
En tant que soliste, elle a récemment joué le concerto pour violon de Beethoven avec le maestro Lu Jia et l’orchestre du Conservatorio della Svizzera Italiana, la poème de Chausson avec la radio orchestre de Svizzera Italiana et le concert de Lou Harrison pour violon et cinq percussions avec la radio orchestre de Svizzera Italiana , dirigée par le maestro Giorgio Bernasconi.
Diplômée du conservatoire «Alfredo Casella» à L’Aquil en Italie et de la Musikhochschule à Lugano en Suisse, elle collabore régulièrement avec plusieurs ensembles de musique de chambre, tels que l’Ensemble di Musica Contemporanea de la Musikhochschule de Lugano, l’Orchestre Haydn di Bolzano et Trento, l’Orchestre Swiss Consort à Ginevra et l’Ensemble Barocco Ad Fontes à Zurich.
Elle a également joué avec l’Orchestre des jeunes de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, l’Orchestre Regionale Toscana , l’orchestre de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, l’orchestre du Teatro alla Scala, le Filarmonica della Scala Orchestr a et avec des chefs de renom tels que Daniel Barenboïm, Ricardo Chailly, Gustavo Dudamel, Gatti, Valery Gergiev, Daniel Harding, Lorin Maazel, Kurt Masur, Antonio Pappano, Georges Prêtre, Yuri Temirkanov et Zacharias.
Ms. PRODIGO joue avec un violon français fabriqué par Nicolas Chappuy, Paris 1777